23/02/2009

Une petite balade dans les Andes?

Je suis très lâche. Toute personne lisant ses lignes sont au courant, je m'assume assez bien pour que se ne soit pas subtile. Alors je relis mes anciens Wordpad pour voir ce que je pourrais mettre ici. Et je suis tombé sur ça.

Ça, c'est un e-mail que j'ai envoyée à Stéphanie lorsqu'elle était à New York.

Ça, c'est aussi quelque chose de vrai, question de contrebalancer toutes les histoires et les nouvelles que j'invente tout le temps.


Il a plu pratiquement toute la journée aujourd'hui. J'ai regardée la température à New York et il semble que c'était pas non plus la propagande solaire. Ça doit être encore plus beau, la grande ville sous la pluie. Des milliers de gouttes d'eau pour les milliers d'habitants, ça tombe sous le sens.

J'ai écouter la fin du reportage sur les 30 ans du crash de l'avion dans les Andes. Celui où les survivants ont fait du cannibalisme pour survivre, tu vois de quoi je parle? Enfin, après quelque chose comme deux mois prient sur une montagne a gelé, ils ont finalement décidé qu'ils devaient faire quelque chose parce que personne ne viendrait les chercher. Deux d'entre eux ont marchés pour leurs survies à tous. Ils ont marchés pendant des jours pour finalement trouver un mec à cheval et ainsi sauver tout le monde. [Puissant l'homme à cheval hein?] Tout beau, tout bien, la fin parfaite.

Mais, c'est con, je me suis surprise à me dire que nous deux, avoir fait partie des survivants d'un crash d'avion dans les Andes, on auraient définitivement été celles qui marchent pendant des jours pour se sauvés la vie. Parce que je sais qu'on est capables. Parce que l'ont est juste assez différentes pour se soutenir. Parce que ton déterminisme nous ferait avancer et parce que ma raison me dirait de te croire. On est plus fort quand on est pas seul. On les auraient tous sauvé nous par contre, pas juste 14. On aurait pas attendu deux mois avant de faire quelque chose.

-"Come'on! Une p'tite marche... Dans les Andes. C'est beau les Andes. Awaye!" *clin d'oeil, clin d'oeil*

Quelque chose dans le genre... Juste question de bien savouré le moment "fin du monde" parce que, franchement, quelle expérience de vie démoniaque! :) Ouaip... Saurait été bien. C'est tout à fait nous, non?

Miaow. :3 Un jour, j'ai l'impression que ça va m'arriver, une situation catastrophe. J'espère juste que j'vais pouvoir me rappeller toi pour pouvoir m'en sortir. Et ainsi raconté tout ça à mes petits-enfants. Ça et toutes les histoires extrordinaires qui me lie à toi. Un jour, quand je serai vraiment vieille, tu seras le personnage principale des légendes que je raconterai à mes petits.


J'ai remarquer que c'est souvent les personne qu'on aime le plus qu'y le savent le moins.


Je t'aime. ^^


L.

1 commentaire: